La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu’il y ait de distinctions dues la naissance, la richesse, la compétence… (principe d’égalité). En règle générale, les démocraties sont indirectes ou représentatives, le pouvoir s’exerçant par l’intermédiaire de représentants désignés lors d’élections au suffrage universel.

Les autres principes et fondements de la démocratie :

  • la liberté des individus ;
  • la règle de la majorité ;
  • l’existence d’une « constitution » et d’une juridiction associée (le Conseil constitutionnel en France) ;
  • la séparation des pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) ;
  • la consultation régulière du peuple (élection et référendum) ;
  • la pluralité des partis politiques ;
  • l’indépendance de la justice.

La démocratie s’oppose aux autres régimes politiques que sont :

  • la monarchie absolue (pouvoir aux mains d’un seul homme) ;
  • la aristocratie (pouvoir aux mains des meilleurs) ;
  • l’oligarchie (pouvoir aux mains d’un petit nombre de personnes ou de familles) ;
  • la théocratie (pouvoir aux mains d’une caste sacerdotale) ;
  • l’empire, la dictature et autres régimes totalitaires.

On parle de démocratie économique ou sociale lorsque les droits sociaux, au logement, au travail, à l’éducation… sont garantis.

 

« Tant qu’il y aura des dictatures, je n’aurai pas le cœur à critiquer une démocratie. »
— Jean Rostand, Inquiétude d’un biologiste

 

Source : « Toupictionnaire » : le dictionnaire de politique